Février 2015

Arul Ashram pirmos_111

En février, retraite pour les étudiants.

Une petite dizaine d’étudiants sont venus. Nous avons remarqué la ferveur des étudiants originaires du Kérala, Le Kérala est sur la cote ouest. Nous sommes sur la côte est. C’est au Kérala que l’Apôtre Saint Thomas a débarqué pour y semer l’Évangile en l’an 45 . Il a semé, et beaucoup d’autres à sa suite. Et nous, nous récoltons !

« Ici  se vérifie le dicton : autre est le semeur, autre est le moissonneur :je vous ai envoyés moissonner, dit Jésus, là où vous ne vous êtes pas fatigués ;d’autres se sont fatigués ;et vous, vous héritez de leurs fatigues » (Jn 4, 37-38)

Nous ne sommes pas seuls. Entre autres, Freddy et Acha nous ont beaucoup aidés: aussi bien au Collège Jean-Paul II, les 15et16 décembre que pendant les Fêtes de Noël  et que pendant les retraites pour les familles et pour les étudiants. Ils sont à la tête d’un groupe de jeunes très joyeux à Pondichéry; la plupart de ces jeunes ont une profession. Ils aiment chanter ensemble, chanter au son des instruments de musique, témoigner de leur Foi dans les assemblées de prière. Volontiers, ils viennent nous aider.

Chaque samedi soir, nous les accompagnons : ils vont dans les rues de la ville offrir de quoi manger aux pauvres en offrant leurs paroles réconfortantes, leur amitié. Et les pauvres nous demandent de les bénir.

Cela, c’est le fruit de l’apostolat de notre Frère Arul Nesan qui est maintenant assigné en Ethiopie à Adis Abeba. Nous prions pour lui et lui sommes très reconnaissants. C’est lui qui a fondé ce groupe « Eagles », les aigles. Ce nom vient de l’Apocalypse où Saint Jean,  l’un des quatre évangélistes, est représenté par un aigle. Pourquoi Saint Jean est-il représenté par un aigle ? Est-ce à cause de sa force, lui qui est capable de voler très haut ? Non, mais parce que volant très haut, il voit de très haut les choses de la terre.

Et Saint Jean aussi. Son Evangile débute ainsi :

« Au commencement était le Verbe, la Parole de Dieu » (Jn 1,1)

Ce n’est pas le commencement quand Jésus est né. Ni : « Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre » Mais c’est au commencement, c’est-à-dire de toute éternité.

«  …et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu. » (Jean 1 :1)

Et Saint Jean, « comme un aigle  qui porte ses petits sur son pennage » nous fait entrer dans la contemplation du Verbe, du « Verbe fait chair », Jésus, et de son Père et notre Père…

Attention à ne pas attraper le vertige ! Mais non ! Il n’y a pas de danger: car Dieu notre Père nous porte alors Lui-même sur Son Cœur…

Réservez vos  tickets