Durant les 6 premières années, avant le traitement de la trithérapie, Shanthi Bhavan reçut plus de 500 patients, malades du Sida et dont une grande partie devait mourir dans ses propres murs, accompagnés au ciel par la prière des sœurs et des frères.

La Congrégation des sœurs de Saint Joseph de Cluny assigne 2 sœurs indiennes, dont une est infirmière, pour assurer le soutien médical et social du centre. Un médecin et un conseiller psychologique extérieurs suivent régulièrement chaque malade. Le centre est ouvert à l’accueil de volontaires prêts à aider les sœurs de Cluny et les frères de St Jean, dans le suivi quotidien et les différentes activités des malades.

 

Arul Ashram pirmos_100

Aujourd’hui, l’atmosphère a bien changé. La trithérapie a transformé ce mouroir en un lieu de vie et de soins où l’on voit des hommes et des femmes, bien que diminués, retrouver leur dignité et vivre ensemble dans un climat de travail ou de détente. La pétanque est notamment un de leur passe-temps favori.